URBANISATION EN MER

Description du projet

Le projet d’urbanisation en mer consiste en la création d’un quartier de 6 hectares sur le site de l’anse du Portier, avec une forte ambition concernant le développement durable et la protection de l’environnement. Il verra la réalisation de 60.000 m² de surfaces comportant principalement des logements collectifs et individuels, des commerces ainsi que plusieurs équipements publics (une extension du Centre des Congrès « le Grimaldi Forum », un parking public, un port d’animation et de larges espaces publics dont un parc végétalisé de 0,6 hectare et une promenade littorale).

Les premiers travaux à Monaco ont débuté au 4ème trimestre 2016 avec la réalisation des mesures de préservation des espèces protégées (transplantation des Grandes Nacres, transplantation expérimentale de Posidonie, éradication de la Caulerpe…).

L’année 2017 sera marquée par les premiers grands travaux maritimes (dragage des sédiments et remblaiement d’assise) puis les grandes étapes du projet seront :

  • fin 2017 et 2018 : travaux sur la voirie autour du rond-point du Portier ; 
  • fin 2019 : Achèvement de la ceinture de protection de l’extension en mer est prévu
  • mi 2020 : Achèvement du nouveau rond-point du Portier et de la plateforme complète permettant ainsi l’aménagement du nouveau quartier : 
  • 2022 : Finalisation et livraison des premiers immeubles ;
  • 2024 : Livraison de l’extension du Grimaldi Forum ; 
  • 2025 : Finalisation des travaux et livraison du quartier de l’Anse du Portier 

 

Actualités – Mai 2018 :

La réalisation de l’assise des caissons, constituée de matériaux de carrière, se poursuivra jusqu’à la mi-juin par l’intermédiaire de plusieurs navires dont un « Fall Pipe Vessel » (Simon Stevin), navire spécialisé de 200 m de long. Cet atelier reste susceptible de se dérouler certains dimanches : dans ce cas, une information spécifique aux riverains sera effectuée par l’Entreprise. 

Le mois de mai verra également le démarrage de l’atelier de vibrocompaction de ce remblai : il s’agit d’améliorer la densité relative de ces matériaux d’assises sur lesquels reposeront les caissons. Ces travaux seront assurés depuis un ponton de travail.

En parallèle, se déroulera une opération de déroctage (consistant à briser de gros blocs de pierre) entre les piles du Fairmont pour permettre le passage d’un émissaire.

Ces opérations induiront les impacts suivants, qui font l’objet de mesures d’atténuation :

-      -  Visuels et sonores, avec la présence de moyens maritimes importants. Concernant l’impact sonore, des seuils limites à ne pas dépasser ont été fixés en fonction des plages horaires ;

-      -  Des panaches turbides sont générés lors de la mise en place du remblai d’assise. Cette turbidité se produit par dissémination dans l’eau de la poussière calcaire qui couvre le granulat. Afin de limiter au maximum cette turbidité, le granulat est lavé deux fois, d’abord sur le site de production (Châteauneuf-Les-Martigues) puis sur le site d’embarquement (Fos-sur-Mer). Pour protéger le milieu marin et notamment les réserves marines de Monaco, un ensemble de mesures de protection sont prévues. Enfin, un suivi renforcé de la qualité des eaux de baignade est mis en œuvre durant la période estivale. 


Images de présentation du Projet :


 

   




La stratégie de l'Etat dans l'urbanisation de la Principauté doit satisfaire aux besoins de logements des monégasques, de programmes résidentiels privés, d'équipements publics (santé, culturel, sportif, éducatif), de planchers d'activités économiques (surfaces de bureaux, commerces, hôtellerie) et d'infrastructures (routières, portuaires, parkings, réseaux).

En effet, il s'agit à la fois de renforcer la qualité du cadre de vie des monégasques et des résidents ; de développer l'activité économique ; d'attirer de nouveaux investisseurs en leur proposant des conditions optimales d'hébergement et d'implantation.

Cette stratégie repose sur trois axes :

  • développer des programmes sur les réserves foncières
  • reconstruire la ville sur la ville, par la démolition des immeubles vieillissants, qui ne sont plus adaptés et n'ayant aucun caractère patrimonial
  • étendre le territoire sur la mer

Il est important de souligner que l'Etat accompagne financièrement cette stratégie : en 2015, sur un budget de plus d'un milliard d'Euros, environ 30% étaient consacrés aux dépenses d'équipement et d'investissement.

De nombreux programmes et chantiers sont en cours. Plusieurs constituent des projets qui participent à modeler l'avenir de la Principauté. Parmi ceux-ci deux projets majeurs lancés par S.A.S. le Prince Souverain : la construction du nouveau Centre Hospitalier Princesse Grace et l'urbanisation en mer constituent des moments forts de notre vie nationale et s'inscrivent déjà dans l'Histoire de notre pays.

Pour l'ensemble des acteurs socio-économiques, ils sont aussi des signes concrets de cette volonté de construire une Principauté moderne, dynamique, attractive.

Utilisation des cookies. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d'information, cliquez ici